PCOSense

Sans OGM | Sans gluten | 129 g | NPN 80088423

Régule le cycle menstruel, soutient la fertilité et fait baisser le taux de testostérone

• Contribue à la gestion des symptômes métaboliques et hormonaux du SOPK
• Favorise le bon métabolisme du glucose et réduit la résistance à l’insuline
• Préserve la fonction ovarienne, la qualité des ovocytes et la fécondité chez les femmes atteintes du SOPK
• Peut soutenir les résultats de la fécondation in vitro (FIV) chez les femmes atteintes du SOPK
• Aide à maintenir la capacité de l’organisme à métaboliser les nutriments
• Soutient un cycle menstruel normal et abaisse le taux de testostérone sérique chez les femmes atteintes du SOPK

PCOSenseMC est une solution naturelle complète pour les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Elle est l’une des premières préparations à réunir le myo-inositol et le D-chiro-inositol dans un rapport de 40:1, ainsi que du folate et de la vitamine B12. Cette préparation soutient le cycle menstruel normal et la fertilité, contribue à la stabilité de la glycémie et abaisse les taux de testostérone sérique chez les femmes atteintes du SOPK.

Posologie recommandée (adultes) : Mélanger 1 mesure (2,15 g) avec 250 mL d’eau, deux fois par jour, ou selon les directives d’un praticien de la santé.

Recherche

La résistance à l’insuline touche de 30 à 40 % des femmes atteintes du SOPK et semble jouer un rôle clé dans l’occurrence d’une fonction ovarienne anormale. De multiples essais cliniques appuient la supplémentation en myo-inositol et en D-chiro-inositol pour aider à
soulager les symptômes des maladies hormonales et métaboliques liées au SOPK, en favorisant un bon métabolisme du glucose et en réduisant la résistance à l’insuline. (1–6)

Dans le cadre d’un essai clinique à double insu, contre placebo, des femmes atteintes du SOPK ont reçu 4 g de myo-inositol et 400 mcg
d’acide folique par jour. Au bout de 16 semaines, les femmes qui avaient pris le myo-inositol présentaient une augmentation de 84 % de la sensibilité à l’insuline de l’ensemble de l’organisme, alors qu’il n’y avait aucun changement au sein du groupe témoin. On a également constaté que le myo-inositol améliore la tolérance au glucose et réduit les taux de testostérone sérique total ainsi que les concentrations de testostérone sans sérum de 66 % et de 73 %, respectivement. De plus, 69,5 % de ces femmes ont ovulé, comparativement à 21 % dans le groupe témoin. (1)

Au cours d’une étude clinique de 12 semaines, des patientes obèses atteintes de SOPK ont reçu 500 mg de D-chiro-inositol par jour. Les patientes ont constaté une amélioration significative de leur sensibilité à l’insuline, en particulier celles qui avaient des antécédents familiaux de diabète. Les schémas hormonaux se sont également améliorés et l’indice de masse corporelle (IMC) des patientes a diminué. (2)

Des essais cliniques ont permis de montrer que le myo-inositol et le D-chiro-inositol favorisent un cycle menstruel normal et l’ovulation chez les femmes atteintes du SOPK. (3,6) Dans le cadre d’un autre essai à double insu, contre placebo, des patientes atteintes du SOPK ont reçu 4 g de myo-inositol et 400 mcg d’acide folique par jour. Pendant l’étude de 14 semaines, on a pu constater une amélioration des paramètres de la fonction ovarienne, y compris une augmentation de 25 % de la fréquence d’ovulation (contre une hausse de 15 % dans le groupe témoin) et un délai considérablement plus court avant la première ovulation (24,5 jours contre 40,4 jours pour le groupe témoin). (3)

D’après les recherches, le D-chiro-inositol aide à réguler le cycle menstruel chez 62,5 % des femmes atteintes de SOPK et de dysfonction ovulatoire chronique lorsqu’il est pris pendant au moins quatre mois à raison de 1 g par jour avec 400 mcg d’acide folique. L’étude de cohorte prospective a également révélé que le D-chiroinositol aidait à abaisser les taux de testostérone et de l’hormone
 utéinisante, ainsi que d’autres paramètres métaboliques liés au SOPK.(6)

Le SOPK est la cause la plus fréquente d’infertilité due à l’anovulation (absence d’ovulation). Une méta-analyse de sept essais a révélé qu’une supplémentation de 4 g de myo-inositol et 400 mcg d’acide folique par jour augmentait le taux de grossesse chez des femmes infertiles soumises à des traitements pour induire l’ovulation, comme la fécondation in vitro (FIV). La supplémentation a également permis de réduire la médication destinée à induire l’ovulation nécessaire pour favoriser la fécondation. (7) De plus, une étude clinique incluant l’administration d’un supplément de 1,1 g de myo-inositol et de 27,6 mg de D-chiro-inositol par jour a contribué à améliorer la qualité des ovocytes et des embryons, ainsi que le taux de grossesse chez les femmes atteintes de SOPK et suivant un traitement de FIV. (8)

Le folate actif (L-5-MTHF) et la méthylcobalamine (vitamine B12) soutiennent la fécondité et le développement précoce normal du foetus,
aident à la formation des globules rouges et contribuent au maintien d’une bonne santé. (9,10) Des études cliniques montrent qu’une
supplémentation de folate au moins trois mois avant la conception et durant les premiers stades de la grossesse, réduit de 42 à 87 % les risques d’anomalies du tube neural. (9)

Each portion (2,15 g) contient :

Ingrédients médicinaux :
Myo-inositol 2 g
D-chiro-inositol 50 mg
Folate (L-5-méthyltétrahydrofolate, sel de calcium) 200 mcg
Vitamine B12 (méthylcobalamine) 1,5 mcg
Ingrédients non médicinaux :

poudre de balle d’Oryza sativa (riz) biologique.

Ne contient pas d’agents de conservation, de colorants ou d’édulcorants artificiels ; sans produits laitiers, amidon, sucre, blé, gluten, levure, soja, oeuf, poisson, fruit de mer, sel, noix ni OGM.

ISURA logo

Vous avez questions ? N’hésitez pas à les poser.

Études :

1. Costantino, D., Minozzi, G., Minozzi, E., et al. (2009). Metabolic and hormonal effects of myo-inositol in women with polycystic ovary syndrome: a double-blind trial. European Review for Medical and Pharmacological Sciences, 13(2), 105-110.
2. Genazzani, A.D., Santagni, S., Rattighieri, E., et al. (2014). Modulatory role of D-chiro-inositol (DCI) on LH and insulin secretion in obese PCOS patients. Gynecological Endocrinology, 30(6), 438-443.
3. Gerli, S., Papaleo, E., Ferrari, A., et al. (2007). Randomized, double blind placebo-controlled trial: effects of myo-inositol on ovarian function and metabolic factors in women with PCOS. European Review for Medical and Pharmacological Sciences, 11(5), 347-354.
4. Regidor, P.A., Schindler, A.E., Lesoine, B., et al. (2018). Management of women with PCOS using myo-inositol and folic acid. New clinical data and review of the literature. Hormone Molecular Biology and Clinical Investigation, 34(2).
5. Formuso, C., Stracquadanio, M., & Ciotta, L. (2015). Myo-inositol vs. D-chiro-inositol in PCOS treatment. Minerva Ginecologica, 67(4), 321-325.
6. Laganà, A.S., Barbaro, L. & Pizzo, A. (2015). Evaluation of ovarian function and metabolic factors in women affected by polycystic ovary syndrome after treatment with D-Chiro-Inositol. Archives Gynecology Obstetrics, 291(5), 1181-1186.
7. Zheng, X., Lin, D., Zhang, Y., et al. (2017). Inositol supplement improves clinical pregnancy rate in infertile women undergoing ovulation induction for ICSI or IVF-ET. Medicine (Baltimore), 96(49), e8842.
8. Colazingari, S., Treglia, M., Najjar, R., et al. (2013). The combined therapy myo-inositol plus D-chiro-inositol, rather than D-chiro-inositol, is able to improve IVF outcomes: results from a randomized controlled trial. Archives Gynecology Obstetrics, 288(6), 1405-1411.
9. Imdad, A., Yakoob, M.Y., & Bhutta, Z.A. (2011). The effect of folic acid, protein energy and multiple micronutrient supplements in pregnancy on stillbirths. BMC Public Health, 11, Suppl 3, S4.
10. Visentin, C.E., Masih, S.P., Plumptre, L., et al. (2016). Low serum vitamin B12 concentrations are prevalent in a cohort of pregnant Canadian women. Journal of Nutrition, 146(5), 1035-1042.

You May Also Like:

EstroSense Bottle

EstroSense

Peut vous aider à redevenir vous-même, puisqu’il est conçu pour apporter un soulagement à la plupart des symptômes incommodants de la ménopause, notamment les règles douloureuses, l’acné d’origine hormonale et le SPM.

MenoSense Bottle

MenoSense

Conçu pour apporter un soulagement à la plupart des symptômes incommodants de la ménopause, notamment les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes et l’irritabilité. Prenez le contrôle au quotidien avec MenoSense.

ThyroSense Bottle

ThyroSense

Conçu spécialement pour la gestion du poids, la fatigue et la perte de cheveux, ThyroSense peut aider à rétablir l’équilibre afin que vous redeveniez vous-même.